Accustic Arts DAC1 MK4

Capture MOJO MYSTIQUE DAC V2.jpg

Date : Septembre - Novembre 2021

IMG_7865.JPG

Mots qui me viennent à l’esprit : DÉMON DE TASMANIE

C’est un dac pour lequel j’ai failli ne pas pondre de chronique.

Mais l’œuf était déjà là. Alors, autant le lâcher.

 

Je ne connais pas la marque Mojo et d’autant moins son maître à pondre des produits M. Ben Zwickel qui semble être un spécialiste des servers et des lecteurs

réseau audiophiles. N’est-il pas vrai qu’un lecteur réseaun’est autre chose qu’un PC !

Il pond aussi des dac, ce Mystique V2 étant une entrée de gamme. Le personnage semble très jusque boutiste,

aux idées bien arrêtées comme le sont souvent les concepteurs en provenance du monde de l’informatique.Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce dac présente un caractère bien trempé.

 

Or, je n’en manque pas de caractère non plus !

Alors je prends le taureau par les cornes et nous verrons bien ce que donnera ce compte rendu qui s’annonce désordonné.

 

C’est un bon dac, il est même excellent là où son concepteur a voulu l’amener et c’est tout à son honneur.

Or, ce n’est pas pour moi un très bon dac et loin s’en faut un grand dac. Et, vous me voyez venir ; des bons dac sous la barre des 1’000€ en transhumance des routes de la soie,

ce n’est pas ça qui fait défaut par nos temps...

Je vous avais prévenus que j’irai dans le désordre, alors poursuivons.

IMG_7867.JPG

Ce Mystique mérite bien son nom lorsqu’il s’agit de reproduire les voix ; naturelles, chaudes, présentes,déliées. C’est un bonheur ! L’un des meilleurs selonles dires

de mon Intégré X250 Extraudio. Et si c’est lui qui le dit…

La partie basse est également très présente, articuléeet nuancée. Là encore, c’est du bonheur et c’est très surprenant. C’est un dac pêchu et très dynamique.

Mais voilà, cette dynamique des notes qui jaillissent n’est pas accompagnée par la vitesse

qui devrait leur permettre de bien se mélanger entre-elles. Il y a donc comme une sorte de perte du fil d’Ariane, que certains qualifieront de fluidité. D’autant plus rare pour un dac R2R. Je ne saurais vous dire s’il peut devenir fatigant car je ne lui ai pas laissé ce choix.

Désolé ! Mais personne ne paie mes cr, bien que beaucoup les lisent (oui, je le sais car j’ai pas mal de retours). Alors, je fais ce que je veux tout en ne disant pas tout ce que j’aimerais dire.

 

Merde ! J’e m’encombre ! C’est bien ce que je craignais

 

Le problème de cet excité pour moi, c’est que tout est concentré, étriqué, imprécis au niveau de la scène. Rien ne se passe sur les côtés. Tout est au centre.

Remettre derrière-lui le LAB12 est une paix des braves et une sorte d’émerveillement. Les notes s’harmonisent enfin, l’on retrouve cette cohérence si importante à un certain niveau d’écoute. La pièce retrouve ses dimensions et ce ne sont plus que des notes qui jaillissent à l’emporte pièce mais des musiciens qui jouent ensemble en faisant de la musique.

Cela semble évident mais créer des engins numériques qui arrivent, comme le fait le LAB12,

à reproduire cet espace musical, c’est une sacrée prouesse qui, je l’imagine, exige un vrai bagage musical et une certaine compréhension de ce que doit être une reproduction

musicale.

IMG_7868.JPG

Je veux dire par là qu’il ne suffit pas de prendre quelques bonnes puces à la mode, bien les entourer avec des super composants qui ont fait leurs preuves, tout assembler,

faire du marketing en mettant en avant tout cet assemblage formidable et en apparence

savant, pour que le tour soit joué.

Je m’énerve un peu mais je crois que c’est bientôt la pleine lune. Je n’aurais pas dû

m’engager dans un cr aujourd’hui !

 

Je trouve que les audiophiles passent de plus en plus d’écouter des éléments de leurs chaînes à l’écoute des composants qu’ils intègrent : Femto clock, régulateurs machin, condos tel truc, puces dernière génération et, voilà, le boulot est fait.

 

Attention, que ce soit clair, je n’écris pas ce qui précède, par rapport au concepteur du Mystique. J’avais juste besoin, j’imagine, de me lâcher. Ce que j’entends, c’est que tout un tas de marques chinoises à la mode nous sortent des produits non pas à la semaine mais à la seconde. À peine retrouvez-vous le votre  devant votre porte que trois nouvelles versions sont déjà prêtes, beaucoup plus performantes et avec les meilleurs composants de l’univers.

Et c’est tout ce qui est mis en avant.

C’est pour moi, l’arbre qui cache la forêt d’une certaine misère conceptuelle. Pour ne pas dire : Misère certaine.

Et lorsque vous faites le calcul du coût de tous ces super composants interstellaires, vous vous demandez qui fabrique le produit final !

Des marciens ? Fonctionnant à l’hydrogène sans doute car il ne reste aucune marge bénéficiaire pour leur payer, ne serait-ce, qu’un demi-bol de riz blanc. Oubliez le cantonais !

 

Bon, j’ai poussé ma gueulante ! Nous pouvons poursuivre.

 

 

Nous sommes loin ici, malgré toutes les belles qualités de ce Mystique, d’un LAB12 qui ne

coûte que 500€ supplémentaires avec tout un attirail d’entrées numériques et une double sortie RCA/XLR.

Alors, pourquoi publier un compte rendu de ce garnement ? Trop cher, trop spécifique, trop caractériel voire trop limité, comme tout ce qui a du caractère.

 

Parce que  je pense qu’il se vend en seconde main à la moitié de son prix. L’ami qui me l’a laissé l’a remis en vente autour des 1’000€. Et si ses belles qualités correspondent à ce que vous recherchez, que votre système ne cherche pas la comptète., où ces notions de scène

sont importantes, pour ne pas dire capitales. Alors, dans ce cas, ce Démon de Tasmanie pourrait vous proportionner de longues heures de bonheur et d’amusement, comme tout démon qui se respecte.

 

Il vous régalera sur tout type de musique Électroniques, Métal, Pop, Rock, Voix. Voire, sur de petits ensembles classiques peu encombrés en instruments.

La polyvalence n’est pas sa tasse de thé mais il vous proposera un café bien serré de haute volée.

 

Cela dit, je sais qu’il y a une version du Mystique beaucoup plus évoluée dans les 7’000€. Si les inconvénients de cette version V2 sont surmontés sur ce nouvel étalon, le montant à débourser pourrait être tout à fait justifié.

 

Un produit très contrasté donc, qui ne correspond d’aucune façon ni à ma philosophie de vie

ni à ce que j’attends d’une restitution musicale. Je préfère ce qui est bon partout, très bon

voire excellent ou sublime en maintenant une cohérence dans son niveau de qualité.

Je vous ai prévenu dès le début que ce serait dans le désordre.

Mettez ça sur le compte de la lune avoisinante. À moins que

que ce ne soit ce Mystique qui m’aie rendu lunatique.

IMG_7866.JPG

Ma conclusion :

Ah non, là, ce sera à vous de conclure.

Catégorie :

Un dac faisant parfois de la MUSIQUE et un SON SURPRENANT.