Date : Décembre 2016

Mots qui me viennent à l’esprit : DÉCOLLAGE

L’on retrouve sur ce lecteur toutes les qualités de son frère ainé le MKII modifié dont vous trouverez le CR dans la section lecteurs CD mais tout est moins mis en lumière. 

En fait, l’ami qui l’a modifié n’a pas cherché à optimiser cet appareil en changeant les condos, le câblage ou toute autre astuce. Il l’a eu en réparation et en a profité pour shunter la partie pré ainsi que la sortie à lampes et une modification au niveau des sorties XLR.

Ceci dit, à l’état d’origine, c’est l’un des plus beaux pourvoyeurs de musique que l’on puisse croiser sur le chemin de l’audiophile. 
Si votre préampli n’est pas hors normes autant vous en passer et utiliser ce lecteur directement sur vos amplis de puissance.

 

Une restitution tout en respect. Rien n’est sur joué, tergiversé ou réinterprété à telle ou telle sauce. 
Il n’y a aucune question à se poser, tout vient à vous coulant de source. À l’aise sur tous les styles : dynamique sur du rock, naturel sur de l’acoustique, silencieux et posé lorsqu’on le lui demande, bien nuancé et dévastateur si la cavalerie débarque. C’est musical quoi ! En toutes circonstances. 

J’ai déjà écouté d’autres lecteurs embarquant cette fameuse puce de sur-échantillonnage ANAGRAM et l’on retrouve à chaque fois cette sensation de restitution naturelle, analogique, bien cadencée. C’est assez rare pour le souligner car, si vous avez lu l’introduction de cette section de tests, je ne suis pas partisan du sur-échantillonnage fait à la sauvage pour annoncer des mesures, type réduction du bruit, stratosphériques. D’un autre côté, cette puce ANAGRAM coûtait à l’époque une blinde et n’était utilisée que sur les lecteurs ou dac très hdg. D’ailleurs, la boite a fermé et je crois que maintenant certains de ses anciens membres officient chez CH-Précision.

 

Une très belle machine à faire de la musique. Dommage qu’ils aient absolument tenu à y inclure une partie pré. Le dac externe est également excellent mais ni avec mon système démat ni avec d’autres transports, je n’ai jamais réussi à égaler la grandeur de la restitution qu’elle offre en tant que lecteur intégré. C’est dire le boulot des ingés de la marque sur la partie lecture. 

Comme vous le lirez sur le compte rendu du MKII, lorsque la partie pré est pontée, cet engin se transforme pour devenir un monstre à nuancer un morceau. Toutes les qualités sont maintenues avec une transparence accrue et des nuances en bout et entre les notes que je n’ai retrouvées que sur le dac Sonic Frontier également testé ici
Un ami a acheté le même engin mais pas en version SE. La différence entre les deux versions n’est pas évidente pour moi. Par curiosité, il a racheté la version Classic de ce Capitol et nous étions assez excités à l’idée qu’il puisse aller au-delà de ce REF SE du fait qu’il ne disposait pas de partie pré. Or, le résultat des courses est que le Classic ne tient pas la distance face à ce REF SE.

 

Pour en avoir le cœur net nous avons avec ce même ami utilisé son Capitol REF en tant que lecteur préampli sur un intégré Extraudio X250 utilisé en ampli de puissance. Puis le Capitol REF simplement en lecteur et le X250 en intégré. Le saut qualitatif avec la partie préampli de l’Extraudio était énorme.

Ma conclusion : 
Énorme pourvoyeur de frissons mais quel dommage que les concepteurs de cette merveille n’aient pas offert la possibilité de désactiver sa partie préampli au demeurant excellente mais vu les qualités hors normes de l’engin, trop limitante pour intégrer la bête dans un système super high-end auquel il aspire naturellement. 

Catégorie : 
Un lecteur faisant de la MUSIQUE et un TRÈS GRAND SON

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

Suisse : +41 78 628 12 29  France et Belgique : +33 681 59 99 29