Mots qui me viennent à l’esprit : DESTABILISANT

 

Je juge ces deux bestiaux au même temps car leur rendu est très similaire.

Le Hugo offrant un rendu plus analogique, plus fluide donc et moins numérique que le 2QUTE, je pense que cette différence est due au fait que le Hugo embarque une batterie et est mieux immunisé par rapport à la qualité du réseau. L’on peut améliorer le 2QUTE avec une alimentation de qualité mais du coup, cela fait grimper le prix final.

 

J’ai vécu avec ces dac plusieurs mois. D’abord avec le Hugo puis quelques mois après, en compagnie du 2QUTE que j’ai racheté en espérant retrouver le rendu du Hugo avec un côté plus ergonomique et adapté à l’utilisation sur une chaîne hifi.

 

Je déclare d’emblée qu’il a été très difficile pour moi de ne juger ces engins que sur leurs qualités musicales étant donné le fait qu’ils ne sont franchement pas adaptés à un système. Leurs dimensions réduites à l’extrême les rends instables et presque impossible à équilibrer, le moindre câble les faisant pencher d’un côté ou d’un autre. Par-dessus le marché, la connectique du Hugo avec notamment une sortie USB micro, limite lamentablement le choix d’un bon câble USB ainsi qu’un grand nombre de câbles RCA car les fiches ne rentrent pas dans les orifices prévus. Chord a réglé le problème semble-t-il dans les versions ultérieures.

À la décharge de Chord, il faut reconnaitre que le Hugo n’était pas destiné à une chaîne hifi et, qu’en principe, le 2QUTE était destiné à un petit système, voir à un PC. Leurs qualités étant si poussées, ils se sont retrouvés dans des systèmes hdg auxquels ils n’étaient pas destinés.

Leur esthétique ne me plait absolument pas non plus et le système à couleurs pour indiquer le type d’échantillonnage me semble un caprice. Peut-être même un supplice ! C’est une question de goûts et je ne jette pas là la pierre au fabricant.

Côté son, ces engins sont extraordinaires. Je me suis forcé à leur trouver des défauts afin de justifier mon envie de m’en débarrasser mais je n’en ai pas été capable. Sur cet unique critère, ils auraient mérité facilement 15 points supplémentaires chacun. Tenez-en en compte donc si le reste ne vous gêne pas. Il y a le Hugo TT mais son prix (environ 2’500€ en occasion), le rends bien moins attrayant que ses deux petits frères.

 

Leur rendu est vivant, joyeux, toujours engageant et jamais fatigant mais pour moi, avec un manque d’âme quelque part. En général, un petit défaut d’ici de là, humanise un appareil et le caractérise. Je leur ai donc trouvé comme principal défaut un manque de caractère. Le Hugo étant comme je l’ai écrit plus haut, plus fluide et plus typé analogique mais toujours avec un petit côté numérique par rapports aux grands dac que j’ai le mieux notés et que j’ai eu le privilège d’écouter.

 

Or, il me faut être clair : dans une fourchette de prix d’environ 800€ pour le Hugo et de 600€ pour le 2QUTE en occasion, ces deux engins sont sur des critères de rendu, des « must have » absolus et certainement faisant partie des meilleures aubaines du marché.

 

La partie pré du Hugo ridiculise la majorité de tout ce que j’ai écouté comme préamplis sans considération de prix mais très contraignant à l’utilisation. La partie ampli casque est bonne et tout à fait exploitable.

Chapeau bas donc à Chord qui avec son propre système de conversion a trouvé un véritable filon qu’ils font évoluer d’année en année.

Jusqu’où s’arrêteront-ils ?

Ma conclusion :

La grande classe ! Chord est certainement parmi les grandes, l’une des compagnies qui malgré la crise jouira encore d’un grand boulevard devant elle. Toute mon admiration Messieurs !

Catégorie :

Des appareils qui font de la MUSIQUE et du TRÈS BON SON.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

Suisse : +41 78 628 12 29  France et Belgique : +33 681 59 99 29