Date : Confinement !

Mots qui me viennent à l’esprit : DÉCONFINEMENT

 

Ah mes amis… Le confinement !

Je ne sais pas comment je vais continuer ce texte mais je sens que je vais me lâcher.

 

En cette période biblique où l’information jaillit de partout mais dans laquelle personne n’est au courant de quoi que ce soit, je m’étais fait le serment de ne plus fouiner le net à la recherche d’une nouvelle petite perle.

Et puis, j’ai entendu un psychologue dont j’ai, pour une fois, compris le sens des mots. Il disait que ce n’était pas le bon moment pour prendre de nouvelles résolutions astreignantes. Le confinement l’était déjà passablement.

 

Ah ben là ! J’abondais précipitamment dans son précipice.

 

Je me suis donc mis en tête de finir d’achever ma cave. Ça n’a pas été très long. Et pourtant, je l’avais spécialement constituée pour durer…

Sur la lancée, j’en suis venu à me convaincre qu’il serait judicieux de finir d’achever également mon maigre compte en banque qui lui, de toute façon, d’une manière ou d’une autre, ne risquait pas de faire long feu… je connais les banquiers !

 

Je suis donc retourné fouiner le net et suis tombé sur cet ogre de chez nos amis canadiens.

Merde ! « Remis à neuf, modifié selon les meilleurs critères de son concepteur, et blabla et blabla ! »

 

Je n’ai pu retenir mon portemonnaie du fait que cette chose est bâtie autour de cette fameuse puce

Ultra Analog 20400A. La même que celle de l’Audio Research Dac 2 qui m’avait réconcilié avec le moyen-âge.

 

Que se passe-t-il ici ?

La même chose qu’avec le dac 2 de AR mais…

 

Oui, mais…

Cet engin est… je n’ai pas les mots pour décrire les sensations qu’il procure.

C’est si subtil et au même temps si évident.

Quel pied !

Vais-je prendre mon courage à deux mains et tenter de vous le transmettre l’intransmissible ?

C’est franchement un challenge de tenter d’exprimer les sensations qu’il procure.

 

Plutôt que d’impressionner tel un Lampizator, voire un SMC et dans le bon sens du terme, il finit au bout de quelques minutes par vous émerveiller.

 

Je ne vais pas m’étendre sur le timbrage (hors normes), la scène (je l’oublie), l’articulation (à quoi bon ?), le détail (en fallait-il ?) et tous ces critères typiques qui ne font rien d’autre que de dévier l’attention sur les défauts de l’engin.

 

LE TEMPO !

 

C’est miraculeux ! Le tempo ne s’entend pas, il se sent.

Lorsque qu’un batteur marque un temps de quelques dixièmes de seconde avant d’attaquer la grosse

caisse, un roulé de baguette, une attaque de corde plus ou moins attaquée. Ces quelques dixièmes de seconde où tout se passe car l’on marque un temps pour l’arrêter. Le tempo définit l’intention et je n’ai jamais écouté d’autre source numérique avec un tempo aussi juste que ce SFD1.

Le temps s’arrête !

Et la vie s’invite !

 

C’est merveilleux !

 

J’écoutais depuis quelques semaines un Cherry dac 1 HS de Digital Amplifier Company que je trouvais excellent : direct avec un bas articulé et ample, tellement facile à écouter, propre, impressionnant, manquant d’une certaine finesse mais si engageant par ailleurs.

Je me suis donc plié au supplice de comparer les deux engins.

Lorsque je passais du SF au Cherry, je me faisais à chaque fois surprendre par la force et la rage de ce dernier, tellement impressionnant ! Puis, au bout de 30 secondes, je le trouvais insupportable, je voulais juste retrouver la musique… apaiser mon âme et mes oreilles.

 

Pourtant, ce Cherry, que j’utilisais avec une batterie de 12V, constituait l’un des meilleurs dac que j’avais écoutés, qualités et défauts mélangés. Une sorte de Chord Hugo 2 mais avec plus de caractère et de franchise. Impétueux, vivant, direct, ample ; une très belle surprise.

Si vous désirez constater par vous-mêmes son dépouillement je vous laisse consulter le compte rendu le concernant. 

Je ne vais pas aller plus loin, conscient que je suis de ne pas avoir, et de loin, le talent minimum pour faire honneur au bonheur que me procure ce Sonic Frontier SFD 1 Mk2, lourdement upgradé. Et ce malgré le confinement !

Ma conclusion :

J’encourage tout le monde à rester à l’affut de tout ce qui bouge concernant les dac de cette marque basés sur cette puce folle qu’est l’Ultra Analog 20400A.

Ils se vendent d’ailleurs assez chers sur le marché de l’occasion malgré leur désuétude.

Et toute marque et modèles utilisant ces mêmes puces méritent d’être traqués sans merci.

Catégorie :

Un scélérat faisant du CONFINEMENT un ART de vivre.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

Suisse : +41 78 628 12 29  France et Belgique : +33 681 59 99 29