Date : Juillet 2017

Mots qui me viennent à l’esprit : SOUPLESSE

 

Dac de la grande époque basé sur l’excellente puce philips TDA1541 de technologie multibit R2R.

La puce d’origine TDA1541A a été remplacée par une TDA1541 Silver Crown S1.

 

D’après Lukasz Fikus, ce dac de la très réputée et honorable SUGDEN, tous mes respects à cette marque, est l’une des meilleures implémentations électroniques de cette puce de conversion considérée par beaucoup de spécialistes comme l’une des meilleures jamais réalisée, voire pour certains la meilleure ainsi qu’à pu le clamer le célèbre concepteur de LAMPIZATOR.

 

Outre le changement de la puce TDA1541, l’horloge a également été remplacée par une Femto NOS permettant une réduction du jitter conséquente et finalement le chip de suréchantillonnage (oversampling) a été retiré. Ce dac marche donc en mode NOS total.

J’avais fait un texte pour la vente de ce dac que je reproduis ici. C’est un peu long mais j’avais besoin de me défouler ce jour-là :

 

Je ne vais pas alimenter la polémique parmi ceux qui sont pour ou contre l’oversampling.

Combien de fois n’ai-je lu et relu des commentaires d’audiophiles très avertis nous affirmant que n’importe quel petit dac moderne bien choisi à 300€ enfoncerait d’excellents dac de l’époque à base de puces multibits R2R.

Et quels n’ont été mes efforts pour tomber d’accord avec de tels arguments. À tel point que j’ai failli laisser tomber une nouvelle fois la hifi après en être revenu voici cinq ans.

Un simple MICROMEGA DUO à base de TDA1541 est pour moi bien plus engageant que tout un tas de dac modernes et réputés entre 1'500 et 2’000€ et parfois au-dessus de cette barre.

Cé grab Dotor ? «Oui, irrémédiable !» me répondit-il sèchement lorsque je l’ai consulté

Du coup, dès que je repère un dac avec une mesure de « dynamic range » en dessous des 100dB, je lui tombe dessus tel le lion fondant sur la gazelle boiteuse.

Je sais, j’ai un problème !

J’ai toujours tout fait à l’envers.

Mais je sais aussi que je ne suis pas le seul à souffrir d’une telle tare. Et comme tout fou qui se respecte, je refuse de me soigner.

Si donc vous souffrez de la même anomalie que moi, ce SDA 2 pourrait puissamment vous aider à supporter votre effroyable dégénération.

Comme vous l’aurez compris, il ne s’agit pas ici de : sur dimensionnalité de la scène, d’articulation, de définition, de piqué, d’hyper détail, d’attaque, d’impact, j’en passe et d’autres hyperboles.

Mais plutôt de : richesse tonale, de matière, de fluidité entre les divers plans et instruments, de facilité du suivi du message et de l’intentionnalité des musiciens, de naturel, d’équilibre et de justesse de tempo, j’en passe et d’autres hyperboles. À chacun ses défauts.

Ma conclusion :

Un joli petit dac à l’ancienne bien optimisé avec des recettes sûres autour d’une puce d’exception. Lorsque vous en verrez passer autour des 450€, exigez qu’il fasse une courte halte chez-vous, ça mord pas.

Catégorie :

Un appareil qui fait de la MUSIQUE et du BON SON.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

Suisse : +41 78 628 12 29  France et Belgique : +33 681 59 99 29